Maquillage permanent : zoom sur le microblading

Le microblading fait partie des techniques de maquillage permanent les plus sollicitées actuellement. Grâce à cette méthode innovante de make-up de sourcils, les femmes n’ont plus besoin de se maquiller chaque matin pour arborer un magnifique regard au quotidien. Par ailleurs, avec cette astuce beauté, il est tout à fait possible de rectifier les imperfections pour une ligne de sourcils assurément sublime. Mais d’où vient ce soin ? En quoi consiste-t-il réellement ? Qu’en est-il du résultat ? On vous dit tout dans cet article.

Une technique qui permet de restructurer le sourcil poil par poil

Le microblading nous vient d’Asie là où les femmes accordent une très grande importance à l’aspect de leur visage. Les Asiatiques adorent porter une ligne de sourcil bien épaisse et bien tracée. Mais un tel résultat ne peut être obtenu sans un petit travail de maquillage. Pour éviter de refaire tous les jours les mêmes gestes, elles ont créé une technique qui leur permettait de restructurer leur sourcil de manière « plus vraie que nature » et d’avoir un rendu qui peut durer le plus longtemps possible. Cela peut étonner, mais le tatouage semi permanents sourcils poil par poil est bel et bien issu d’une méthode de make-up ancestrale.

Le soin tel qu’on le connaît aujourd’hui est une version moderne qui a d’abord été très prisée aux États-Unis. Les Américains le connaissent sous le nom de technique 6D. Le microblading s’est ensuite étendu en Europe. En France, les esthéticiennes le qualifient de calligraphie des sourcils réalisée grâce à la dermopigmentation ou plus précisément la semi-pigmentation. En effet, pour redessiner la ligne de sourcil, les professionnels déposent du colorant (de l’encre) dans le derme à l’aide d’une petite aiguille. Les pigments sont injectés à 0,2 ou 0,3 mm sous l’épiderme de manière à ne pas toucher les bulbes capillaires.

Le travail s’effectue manuellement afin de mieux contrôler la densité, la forme et la couleur du rendu. Chaque trait doit en effet être tracé de façon à imiter la forme d’un véritable poil. Pour un résultat encore plus satisfaisant, la méthode « poil par poil » peut être associée à d’autres techniques comme celle de l’ombrage pour créer un ensemble plus dense avec un contour plus délimité. Combiné au maquillage semi-permanent « point par point », le microblading permet de restructurer parfaitement les sourcils clairsemés.

Un rendu naturel qui peut tenir plus d’un an

L’objectif avec le microblading consiste à redessiner le sourcil de façon à avoir un rendu naturel. Ce résultat est garanti grâce à la séance de retouche qui se fera trois semaines ou un mois après la première intervention. Il est à noter qu’après l’injection du pigment, lors de la première opération, la couleur peut s’éclaircir. Une retouche sera donc nécessaire. Elle permet non seulement de fixer le travail de pigmentation pour un maquillage assurément permanent, mais également de combler les éventuelles disparités au niveau de la ligne. Les effets du tatouage poil par poil peuvent durer jusqu’à un an et demi.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>